Partenaire majeur du Défi sportif AlterGo, la Société de transport de Montréal (STM) contribue depuis maintenant 25 ans au succès de l’événement, notamment en offrant un service de navettes accessible aux athlètes canadiens et internationaux qui participent aux compétitions.

La STM s’implique tout d’abord dans cet événement parce que ce type de projet fait pleinement partie de son mandat. Être partenaire permet aussi de mieux coordonner, avec l’équipe du Défi sportif AlterGo et à l’avance, l’ensemble des déplacements requis pour les athlètes. Une bonne planification permet ultimement d’offrir un meilleur service et donc de bonifier l’expérience des athlètes et de leurs accompagnateurs.

La STM s’est dotée, en 2009, d’une politique d’accessibilité universelle qu’elle définit comme suit :
« L’accessibilité universelle concerne tous les aspects de la vie urbaine et s’adresse à toute la population. Tous les citoyens sont en droit de pouvoir en bénéficier, en même temps et de la même manière. L’accessibilité universelle favorise une utilisation similaire pour tous, des possibilités offertes par les infrastructures et les services publics. En pratique, l’accessibilité universelle permet d’accéder à un bâtiment ou à un lieu public, de s’y orienter et de s’y déplacer convenablement ainsi que d’utiliser pleinement l’ensemble des services offerts à la population, le tout appuyé par des outils de communication et d’information appropriés. »

En plus de pouvoir compter sur cette politique, la STM a adopté différentes mesures qui aident à promouvoir et à favoriser l’avancée de l’accessibilité. Entre autres, elle peut maintenant compter sur une équipe dédiée qui s’occupe uniquement de l’accessibilité universelle et s’assure que les actions prévues au plan de développement de la STM se concrétisent. Un comité sur le service à la clientèle et sur l’accessibilité universelle a aussi été créé au sein du conseil d’administration actuel. Une représentante des usagers du transport adapté est aussi présente sur le conseil d’administration pour témoigner de leur réalité. De plus, la STM peut compter sur les recommandations d’un comité associatif formé de représentants d’associations reconnues et impliquées sur le plan de l’accessibilité universelle.

« Plusieurs moyens sont maintenant en place ou le seront prochainement afin de nous permettre d’avoir un réseau de transport en commun plus accessible d’ici 2025. C’est notre objectif! », déclare madame Mathilde Le Bouëdec, Conseillère corporative – milieux associatifs à la STM.

La STM travaille actuellement sur plus de 60 projets en lien avec l’autonomie des personnes ayant une limitation fonctionnelle. Parmi les principaux, on retrouve un projet sur l’accessibilité du métro qui vise à rendre 100% accessibles 14 stations d’ici 2022, un investissement de quelques 213 millions de dollars qui permettra de bénéficier en 2025 de 41/68 stations de métro avec ascenseurs. Il y a aussi des projets concernant la sécurité dans les zones de chantier. La formation des employés pour une meilleure interaction avec les usagers ayant une limitation fonctionnelle est aussi en branle.

« L’accessibilité universelle fait littéralement partie de l’ADN de la STM. Elle est imbriquée dans l’ensemble de nos opérations et à tous les niveaux. Elle fait d’ailleurs partie intégrante de notre plus récent plan de développement stratégique, le PSO2025. Je crois que ça démontre que la STM est véritablement porteuse d’accessibilité universelle », dit Mme Le Bouëdec.

La STM souhaiterait en terminant mentionner qu’elle prévoit, au cours des prochaines années, continuer de travailler à réduire les obstacles à l’utilisation de son réseau pour tous les passagers, tout en continuant d’offrir un service de transport adapté de qualité et une expérience client des plus agréables.