1712 : c’est le nombre d’athlètes qui ont franchi la ligne d’arrivée du mini-marathon le 25 avril au 35e Défi sportif AlterGo.
Parmi eux, l’acteur, auteur et ultramarathonien Patrice Godin, un des ambassadeurs de l’événement, avait enfilé ses souliers de course.

« Les encourager, les motiver, les soutenir et honnêtement, c’est eux qui me motive et m’encourage. Je trouve ça formidable de les voir aller et de se donner comme ça. C’est fantastique », a souligné M. Godin.

« Mon sport c’est la course, je cours des ultramarathons. J’aurais frétillé sur le bord de la piste à ne pas être avec eux et courir pour les encourager », a-t-il ajouté.

Des élèves prêts pour le jour J

L’énergie, le dépassement de soi et la fierté étaient au rendez-vous pour ce mini-marathon. Les athlètes se sont tous surpassés et ont bravé la pluie afin de relever ce défi.

« J’ai très bien couru! Ça s’est très bien passé. Quand je suis partie ça allait très bien, mais j’étais très essoufflée à la fin », a raconté une des participantes de l’École secondaire Mgr-A.-M.-Parent, à Saint-Hubert, Patricia Desjardins-Provost, visiblement très fière de sa course.

La préparation en vue du Défi sportif AlterGo à l’École secondaire Mgr-A.-M.-Parent commence dès le début de l’année scolaire et requiert un entraînement constant durant plusieurs mois. Malgré les efforts nécessaires afin d’y parvenir, les jeunes ont beaucoup de plaisir durant tout ce processus.

« Ça représente beaucoup. C’est un entraînement qu’ils font depuis le début de l’année. Aujourd’hui, ils arrivent à l’accomplissement. Ils sont super fiers et attendent ça toujours avec impatience. C’est une belle expérience chaque année », a exprimé Isabelle Raiche, enseignante à cet établissement.

Il n’y a pas que l’entraînement qui fait partie de cette préparation. L’alimentation et le travail d’équipe sont mis de l’avant. « Ce n’est pas dur de les motiver et il y a l’effet de groupe. Ils s’encouragent entre eux. C’est facile. »
Patrice Godin a chéri chacun des moments de sa première participation au Défi sportif AlterGo qui lui a permis de prendre conscience des réalités différentes de plusieurs familles.

« J’ai trois enfants qui sont en parfaite santé, je suis aussi en parfaite santé. Je cours, je m’entraîne. Nous sommes moins connectés à ces réalités. D’aller les voir, de voir leur sourire, leur fierté, ça me ramène sur terre. »

Des observateurs fraîchement arrivés de Trinité-et-Tobago

Atiba Antoine et Francine Look-Hong ont fait le voyage de Trinité-et-Tobago jusqu’à Montréal pour faire partie des centaines de bénévoles au Défi sportif AlterGo.

« La pluie nous a amenés ici ! a dit en riant Francine Look-Hong. Maintenant nous voulons importer, probablement à plus petite échelle, le modèle du Défi sportif AlterGo au soleil ! »

Bénévoles à l’Open mondial de boccia de la BisFed, les deux Trinidadiens ont profité de la journée de mercredi pour assister au mini-marathon. Un souvenir qui sera gravé dans leur mémoire.

« Le sourire des athlètes, c’est incroyable ! Malgré les limitations, tout est possible dans leurs yeux ! » s’est exclamé Atiba Antoine.

À leur retour à Trinité-et-Tobago, leur première étape sera de réunir tous les pays des Caraïbes. « Évidemment nous resterons en contact avec l’équipe du Défi sportif AlterGo pour profiter de leur expertise », a affirmé Francine Look-Hong.

Qui sait, bientôt, le Défi sportif AlterGo aura peut-être un petit frère dans les Caraïbes !