Sarah White fait du sport depuis son jeune âge. Du basketball en fauteuil roulant au parahockey en passant par la paranatation, le paraski et l’équitation. Rapidement, elle en a voulu encore plus.

« Le sport est plus qu’un loisir pour moi, c’est un style de vie. Quand tu es active, ça change ta perception et ta motivation », indique-t-elle.

Un jour, sa mère l’a accompagnée au Défi sportif AlterGo pour assister à des épreuves d’athlétisme. Elle y a vu les multiples médaillées paralympiques Chantal Petitclerc et Diane Roy en action.

« J’ai été encouragée à aller voir le sport. J’ai aimé l’ambiance et je suis tombée en amour », se souvient White, marquée par ce moment et qui a commencé la course en fauteuil roulant quelques semaines plus tard seulement.

« Ce qui m’a attiré le plus, c’est l’intensité et la force qu’on y met pour avancer. Ça m’a vraiment passionnée », poursuit l’athlète de 22 ans qui espère faire partie de la délégation canadienne aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020.

Même si elle est seule sur la ligne de départ, celle qui a toujours aimé les sports collectifs s’y retrouve en athlétisme. « Je considère ça comme un sport d’équipe. Tu ne peux pas faire une course toute seule, car tu as des entraîneurs et des coéquipiers autour de toi. »

Dans les coulisses du Défi sportif AlterGo

Sarah White est une athlète ambassadrice du 35e Défi sportif AlterGo, rôle qu’elle partage avec l’escrimeuse Camille Chai.

« Quand j’ai commencé, j’ai tellement été bien encadrée par le Défi sportif AlterGo et je le suis encore neuf ans plus tard. C’est très important pour moi de pouvoir être un modèle pour les prochaines générations d’athlètes. »

Sarah White aime également découvrir l’envers du décor du Défi sportif AlterGo. « J’ai toujours été au Défi sportif AlterGo en tant qu’athlète, mais je réalise maintenant le travail des gens qui se consacrent à l’événement », explique la Montréalaise qui a pu être aux premières loges des cérémonies d’ouverture présentées chaque matin du volet scolaire au Complexe sportif Claude-Robillard.

« C’est unique, on ne voit pas ça souvent. Plus de 7400 athlètes défilent cette semaine et les enfants sont tellement passionnés. »

 Une première

Neuf ans après avoir découvert le Défi sportif AlterGo, Sarah White participera à la première édition de la Classique Chantal Petitclerc le 28 avril, au Complexe sportif Claude-Robillard. Une épreuve inédite tant pour White que pour le Défi sportif AlterGo.

« Ça fait plus de 15 ans que Chantal Petitclerc est porte-parole du Défi sportif AlterGo. C’est vraiment bien que nous puissions l’honorer de cette façon. »

Cette compétition est l’une des trois arrêts au Québec du Défi national de para-athlétisme, comptant pour le classement mondial. Sarah White sera des courses de 100 m, 200 m 400 m et 800 m chez les T53.